L'identification par radiofréquence ou comment garder un œil sur tout

Très simplement, l’identification par radiofréquence ou RFID renvoie aux technologies utilisant les ondes radio en vue d’identifier automatiquement des personnes ou des objets. L’application la plus courante de cette technologie consiste à stocker des informations sur un marqueur doté d’une puce électronique et d’une antenne et à l’associer à un objet, une personne ou un animal. La puce, via l’antenne, peut transmettre des informations à un lecteur électronique sur une distance allant de quelques centimètres à plusieurs mètres (voire plus) en utilisant un transmetteur plus puissant et une petite batterie. Le lecteur envoie ensuite à un ordinateur les informations transmises.
La RFID peut paraître simple mais les informations contenues sur la puce, ainsi que le coût de cette dernière peuvent varier considérablement. En effet, en fonction des exigences de l’utilisateur, il peut s’agir d’un simple code barres ou d'un moyen de déterminer certaines variables comme la chaleur, l’âge ou la position spatiale pour n’en citer que quelques unes. En outre, certaines puces de par leur conception peuvent être utilisées dans des environnements thermiques, climatiques ou chimiques extrêmes.
Jusqu’à présent, la RFID a été avant tout utilisée dans le cadre d’établissement de cartes d’identité ou de pass, les puces renfermant des informations concernant les personnes. Ces projets sont souvent réalisés pour le compte de gouvernements comme, par exemple, l’établissement de plusieurs centaines de millions de passeports ou de cartes d’identité en Chine ou le marquage obligatoire de 40 millions de têtes de bétail en Australie pour prévenir la propagation de toute maladie.
Dans le monde de l’entreprise, au contraire, les sociétés utilisent souvent les marqueurs RFID pour gérer le flux de leurs produits à travers différentes chaînes de distribution, dans les ports, entrepôts, laboratoires ou bureaux. Les produits concernés sont nombreux et variés : photocopieurs, médicaments, oeuvres d’art, prélèvements sanguins, transmissions de camion ou éléments de derrick, matériaux de construction ou même parties de construction entières.
Il se pourrait qu’un jour des documents papier tels que les connaissements ou manifestes soient relégués aux oubliettes du fait de cette technologie. « L’emploi de la RFID permet d’avoir un unique point de données d’informations grâce auquel l’article peut être authentifié, localisé dans l’espace et dans la durée. Pour les entreprises, il s’agit d’un excellent moyen de gérer les processus tels que les paiements, le contrôle des stocks et le flux des marchandises à acheminer. C’est également un bon moyen de soutenir des procédures finales comme le traitement des paiements et les questions de santé et de sécurité », estime Mike Meranda, président-directeur général de TagStone, société qui fournit des systèmes intégrés de technologie sans fil utilisables pratiquement dans tout type d’environnement commercial.
La gestion du personnel est aussi possible. Par exemple, par l’emploi de marqueurs adéquats vous pourrez identifier les personnes travaillant sur une plate-forme pétrolière et les localiser en cas d’évacuation d’urgence.
Tout cela ne donne qu’une petite idée des possibilités de l’identification par radiofréquence.
Une formule assez parlante concernant cette technologie nous est donnée par M. Meranda, lui-même, qui pense que la RFID permet de « gérer tout ce qui se déplace et compte à vos yeux ». &

Vaughan O’Grady

twn Are you sure that you want to switch to desktop version?